Ru Ru

Natalia Lapina

Natalia Lapina
Directrice d’études à l’Institut d’information scientifique en sciences sociales de l’Académie des sciences de Russie (INION RAN)
Diplômée de la faculté d’histoire de l’Université d’État de Moscou (MGU), elle a soutenu, en 1981, une thèse de doctorat en histoire sur « La gauche en France et les questions de gestion démocratique de la production ». Depuis 1976, elle travaille à l’INION RAN.

En 1991, Natalia Lapina est chercheuse Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS) de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), sous la supervision d’Alain Touraine et de Michel Wievorka.

De 1991 à 1993, elle participe à une étude sociologique franco-russe sur les principaux acteurs de la société post-soviétique. De 1990 à 2000, en collaboration avec l’Institut de sociologie de l’Académie russe des sciences (IS RAN), elle prend part à des études sociologiques portant sur les élites régionales russes, le fonctionnement du pouvoir dans les régions, le fédéralisme russe et la coopération entre le centre fédéral et les régions. En 2008, elle dirige (avec la sociologue Alla Tchirikova) une étude comparative franco-russe sur « Les femmes au plus haut niveau du pouvoir : les expériences russe et française ». Entre 2008 et 2013, elle a réalisé des études empiriques consacrées à la perception de la Russie en France, et inversement, des études empiriques consacrées à la perception de la France en Russie. À partir de 2013, elle a mené des recherches sur l’élite politique française.

Auteur de plus de 130 articles scientifiques, Natalia Lapina a enseigné et donné de multiples conférences dans des universités françaises. En 2012, elle est élevée au grade de Chevalier de la Légion d’honneur, en reconnaissance de son action au service des relations franco-russes.
Contributions de l’auteur pour l’Observatoire
Russie 2019
Réalité ou tour de l’imagination : la France vue par la Russie
1 Novembre 2019