Ru Ru

D) Régions

Marlène Laruelle
1 Novembre 2019

Le réajustement des politiques arctiques de la Russie dans le contexte de l’après-2014

Affaiblie par le ralentissement de sa croissance économique et l’impact des sanctions occidentales, la Russie n’en poursuit pas moins sa politique de développement de l’Arctique. Elle continue à utiliser la région comme un outil de prestige international, jouant aussi bien sur la resécurisation/remilitarisation de la région que sur le mode du dialogue international autour des grands enjeux arctiques. Même si Moscou reste en elle-même peu intéressée par les questions environnementales et celle des peuples indigènes, qui forment habituellement le cœur de la diplomatie circumpolaire, elle se prépare à la présidence du Conseil arctique en 2021-2022 et fera son maximum, à cette occasion, pour déployer ses outils de soft power. En attendant, la Russie se concentre sur les enjeux internes de son développement régional arctique. 

Des succès énergétiques au rendez-vous 

Contrairement aux sombres prédictions de certains observateurs occidentaux, la Russie est en train de réussir son pari énergétique arctique... [À SUIVRE]

Cet article est tiré de notre dernier Rapport annuel. Pour l'instant, cet article est disponible uniquement dans l'édition imprimée de notre rapport annuel. Il sera publié in extenso après la sortie du prochain volume.

Pour plus d'information sur notre rapport annuel, ou pour passer commande d'un exemplaire, rendez-vous ici.