Ru Ru

D) Régions

Vladimir Kolossov
1 Novembre 2019

Le territoire du Primorié : défis et perspectives

En décembre 2018, le président Poutine soutient la proposition du gouverneur du territoire du Primorié, Oleg Kojemiako, fraîchement nommé, de transférer le centre du district fédéral extrême-oriental de Khabarovsk à Vladivostok. Un point final est ainsi mis à l’éternelle rivalité entre les deux villes, qui, comptant à peu près le même nombre d’habitants, se veulent, chacune, le centre de l’Extrême-Orient russe. Vladivostok en retire des avantages considérables. En Russie, à de rares exceptions près, les villes dotées d’un important statut administratif se développent mieux que les autres. Le transfert dans la ville d’institutions fédérales de premier plan confèrera à celle-ci une nouvelle image, lui apportera des emplois, des crédits fédéraux supplémentaires, sans oublier les grosses compagnies qui y installeront des représentations. Nombreux sont les observateurs à voir dans cette décision du président un acte politique – une volonté, en quelque sorte, de « punir » les habitants de Khabarovsk pour avoir élu aux fonctions de gouverneur un représentant du Parti libéral-démocrate de Russie, Sergueï Fourgal (qui l’avait emporté sur son prédécesseur, Viatcheslav Chport, candidat de Russie unie), et une marque de soutien direct à Oleg Kojemiako, qui était élu quelques jours plus tard, avec une large avance... [À SUIVRE]

Cet article est tiré de notre dernier Rapport annuel. Pour l'instant, cet article est disponible uniquement dans l'édition imprimée de notre rapport annuel. Il sera publié in extenso après la sortie du prochain volume.

Pour plus d'information sur notre rapport annuel, ou pour passer commande d'un exemplaire, rendez-vous ici.