Ru Ru

A) Politique étrangère & défense

Vincent Bénet
1 Novembre 2019

Parler russe dans les anciennes républiques soviétiques est-il encore possible ?

La position, le rôle et l’importance d’une langue dans un pays, qu’elle soit officielle, nationale ou régionale, son influence ou sa maîtrise par des locuteurs d’un autre pays est un sujet sensible qui préoccupe chaque État. En témoignent les discours officiels sur l’importance et la diffusion de la langue ainsi que les moyens que chaque État y consacre. La politique linguistique est une affaire sérieuse dont dépendent le rayonnement et, parfois, la survie de toute une culture. 

Si la langue russe parlée par plus de cent cinquante millions de locuteurs natifs n’est bien sûr pas en danger, sa diffusion et son rayonnement sont incontestablement moindres depuis l’effondrement de l’URSS, et cette situation commence à préoccuper la sphère politique russe. 

Un récent colloque de linguistique à Nijni-Novgorod était consacré spécifiquement à la politique et à la sécurité linguistiques. Des chercheurs en linguistique, en civilisation ou en relations internationales ont présenté des travaux sur l’enseignement, l’apprentissage et la situation du russe dans le monde, en donnant des exemples concrets qui ont permis une réelle prise de conscience et révélé une vive inquiétude concernant la place et l’importance du russe dans le monde. Notons que le terme de « sécurité » linguistique était employé pour désigner à la fois ce qui menace la diffusion et le rôle de la langue russe, comme les politiques linguistiques qualifiées d’« antirusses », et ce qui choque et agresse les locuteurs, c’est-à-dire la dégradation du niveau de langue utilisé, notamment sur internet... [À SUIVRE]


Cet article est tiré de notre dernier Rapport annuel. Pour l'instant, cet article est disponible uniquement dans l'édition imprimée de notre rapport annuel. Il sera publié in extenso après la sortie du prochain volume.

Pour plus d'information sur notre rapport annuel, ou pour passer commande d'un exemplaire, rendez-vous ici.