Ru Ru

B) Politique intérieure & société

Alexeï Makarkine Alexeï Makarkine
1 Novembre 2019

L’Église orthodoxe russe : sous la houlette du patriarche Cyrille

On débat souvent, ces derniers temps, de l’affaiblissement des positions politiques et d’appareil du patriarche Cyrille. Cela vient, en premier lieu, de la question ukrainienne – le patriarche de Constantinople ayant octroyé l’autocéphalie à l’Église orthodoxe d’Ukraine. Cette décision, et la rupture qui s’en est suivie avec l’Église orthodoxe de Russie, ont marqué une défaite du patriarche, moins tactique que de long terme. Reste à savoir dans quelle mesure cette défaite influe sur le leadership de Cyrille dans l’Église, alors qu’on évoque sur internet la question de son éventuel départ en donnant même le nom de son successeur, le métropolite Tikhon (Chevkounov), qui n’est en rien lié à l’histoire ukrainienne. 

La rupture avec Constantinople 

La question des relations entre les Patriarcats de Moscou et de Constantinople a une dimension non seulement de politique étrangère, mais aussi de politique intérieure, y compris au sein de l’Église. Un sérieux problème se pose, en effet, au patriarche, sans compter que la position du responsable des relations extérieures, le métropolite Hilarion (Alfeïev), chargé de l’orientation de la politique de l’Église pour l’Ukraine et Constantinople, s’en trouve affaiblie.  
Dans la confrontation en cours avec Constantinople, Cyrille a des arguments : la majorité absolue des clercs et des fidèles de l’Église orthodoxe ukrainienne, englobée dans le Patriarcat de Moscou, a refusé de rallier la nouvelle Église. Mais il y a plus important : il a été impossible, en Ukraine, d’empêcher la formation d’une nouvelle réalité religieuse – la création d’une juridiction parallèle, ayant le statut canonique de Patriarcat œcuménique (au sens « universel »). Cette juridiction est susceptible d’attirer peu à peu à elle les clercs et les ouailles actuellement d’obédience moscovite. Si l’Ukraine continue à prendre ses distances vis-à-vis de la Russie, ce scénario risque, à long terme, de se changer en réalité tangible... [À SUIVRE]

Cet article est tiré de notre dernier Rapport annuel. Pour l'instant, cet article est disponible uniquement dans l'édition imprimée de notre rapport annuel. Il sera publié in extenso après la sortie du prochain volume.

Pour plus d'information sur notre rapport annuel, ou pour passer commande d'un exemplaire, rendez-vous ici.